Agressivité et Combativité

Agressivité et Combativité

Read excerpt Download excerpt
Si l'agressivité destructrice n'est pas absente du monde animal, elle s'y présente toujours plus ou moins comme une déviance, la norme étant au contraire une combativité adaptative qui structure les territoires, les groupes, les éthogrammes, et surtout les systèmes de communication entre étrangers. En va-t-il autrement pour notre espèce ? Cet ouvrage essaie de répondre, en ordonnant les résultats les plus récents de la biologie, de l'éthologie, de l'anthropologie, de la psychologie et en jetant, par-delà l'opposition désuète entre innéisme et environnementalisme, les bases d'une agressologie générale (interactionniste) encore dans les limbes. On y découvre que le mouvement qui va de l'auto-agression psychosomatique au discours vrai, passe par l'hétéro-agression et ses organiseurs symboliques que sont le rêve, le sourire, le miroir, l'Œdipe, le complexe d'Atropos, non sans blocages anxiogènes qui suscitent des défenses passionnelles, névrotiques ou psychotiques incluant toujours la violence. On y découvre aussi qu'au plan des relations inter-groupes, si mille séances à l'ONU n'ont pas suffi pour définir les notions d'agresseur et d'agression, c'est que la confrontation risquée des narcissismes de groupe et les échanges stochastiques de coups de poker sont plus importants, dans l'amorçage de la dynamique de la paix, que le contenu scientifique des discours. Arrive cependant un moment, où ce contenu scientifique n'est plus une variable négligeable dans le développement de cette dynamique, et où seule la connaissance que l'homme aura de sa propre dangerosité en toute situation, l'aidera à la contrôler et, surtout, à la faire évoluer de façon calculée, en combativité biophile.

Book details

Reviews

No reviews have been written for this book.

You will also like

, and 1 more