La Fin (Face B : La Bienveillance)

La Fin

(Face B : La Bienveillance)

La Fin est l'histoire de William, un homme de 38 ans qui souffre. Un professeur. Alors il écrit.

La fin est un premier roman dérangeant, vertigineux, un roman malade, un roman en deux faces qui, brouillant nos perceptions et nos certitudes, mise sur le ressenti du lecteur. Dans un style très assuré, le cocktail détonnant - et follement original - que l'auteur a préparé mélange le récit hilarant et dérangeant d'une sexualité crue, la novlangue d'un capitalisme managérial éco-socio-responsable, les références d'une adolescence nineties et d'une jeunesse qui résiste à se dissoudre ; l'itinéraire passera par la série Game Of Thrones, l'Islande, la Croatie, le groupe Oasis, Stanley Kubrick, David Bowie - entre autres - le tout hanté par une Éducation nationale aussi névrosée que les personnages qui peuplent cette quête d'un amour perdu ou (re) trouvé.

L'auteur aurait pu en rester à la fin de la face A. Oui mais voilà. Il fallait écrire, encore et toujours. Sur la société, bien sûr. Sur la musique, le cinéma, comme autant de miroirs, le sien, les siens. Sur la série de son cœur, aussi. À la femme de notre cœur et qui, peut-être, serait celle qui nous sauverait. Sur la folie. Jusqu'à la fin.

Book details

About the author

Marius William

Marius William a toujours eu une passion pour les mots, mais jusqu’ici, celle-ci ne s’était manifestée qu’en l’écriture de récits de voyages et de critiques de musique et de cinéma – certes, personnelles - et de mails-fleuves à ses collègues sur des sujets aussi divers que la loi de finances ou la réduction de cotisations sociales Fillon.   À la suite d’un burn-out, il écrit son premier roman.

Reviews

No reviews have been written for this book.

You will also like