Les nécropoles de Sala

Les nécropoles de Sala

Read excerpt Download excerpt
Cet ouvrage se propose d'exposer, après une rapide synthèse de l'histoire de la ville maurétanienne et romaine de Sala, située au voisinage de Rabat, les résultats des fouilles, fortuites ou méthodiques, qui ont mis au jour plusieurs secteurs des nécropoles antiques entourant le ribât de Chella, lui-même nécropole des souverains de la dynastie mérinide (XIVe siècle). Les fouilles ouvertes en 1917, à l'initiative du Maréchal Lyautey, par H. Basset, à la suite de la découverte de tombes romaines par la main-d'œuvre militaire, furent tôt abandonnées. Ces recherches furent suivies - au cours des années 1920 - par des découvertes fortuites, dues à l'exploitation de carrières ou à des travaux du Génie militaire. Le matériel mis au jour resta inédit, à de très rares exceptions près. En 1965-1966, plusieurs trouvailles de sépultures se sont inscrites dans le programme des recherches et des fouilles rouvertes à Chella, en 1958, par le Service des Antiquités du Maroc, et poursuivies jusqu'à ce jour. Ces trouvailles ont été méthodiquement exploitées. 358 sépultures, pour une grande part des incinérations, ont été dégagées, en 1966-1967, dans la partie du cimetière la plus proche de Bab Zaer. Parmi celles qui ont pu être datées, 31 remontent au Ier siècle avant notre ère, 143 appartiennent au Ier siècle après J.-C., 20 ont été attribuées au IIe siècle et 8 aux IIIe-IVe siècles. En même temps qu'ont pu être observés coutumes et rites funéraires, 1 530 pièces du mobilier funéraire ont été recueillies : stèles, autels, statuettes, épitaphes, amphores-cistes, urnes cinéraires, monnaies, lampes, vaisselle de luxe produite par les ateliers italiques du début de notre ère, vases des ateliers gaulois de La Graufesenque et des ateliers hispaniques de Tritium Magallum et d'Andujar, sigillée claire africaine, balsamaires, verreries, ampoules de parfums, céramique de cuisine, amulettes, bijoux, etc. Ces objets ont été étudiés, décrits, datés et, pour la plupart, figurés dans un volume de planches édité par le ministère d'État chargé des Affaires culturelles du Maroc (469 planches et 5 plans hors texte). Beaucoup, déposés à l'intérieur des urnes, étaient intacts. D'autres, bouleversés par les travaux agricoles, nous sont parvenus sous une forme fragmentaire. Ils ont été, dans la mesure du possible, restaurés et sont publiés avec le matériel de la tombe dont ils sont issus.

Book details

Reviews

No reviews have been written for this book.

You will also like