C'est ta vie

C'est ta vie

« Ma mère voulait m'appeler Julien. Sa grand-mère maternelle, Juliette, la sœur aînée de ton père, lui a dit que ce prénom portait malheur dans la famille. » 

Tu es mort à Dachau le 11 mai 1945, ton père cinq ans après. 

Mes parents ont finalement choisi de m'appeler Marc-Antoine. 

A travers ce portrait de famille fait à partir de recherches auprès des archives, le narrateur rend hommage à ce résistant anonyme mort après la capitulation allemande via les quelques personnes qu'ils ont connues, notamment Edmonde, cousine de l'un et grand-mère de l'autre. 

C'est aussi l'occasion pour Marc-Antoine de faire le bilan de sa vie, d'assumer enfin sa différence et peut-être, espère-t-il, repartir sur de nouvelles bases. 

Détails du livre

À propos de l'auteur

Arnaud Bauer

Agé de 47 ans, Arnaud Bauer veut rendre hommage à un résistant inconnu mort à Dachau.

Commentaires

Il n'y pas encore de commentaire pour ce livre.

Vous aimerez aussi